Le TechEd est depuis plus de 20 ans l’événement annuel des techniciens de la communauté SAP. C’est l’occasion d’assister (en se multipliant) à plusieurs centaines de sessions de présentations, de workshop pratiques, projets internes ou roadmaps analytics SAP. En tant que passionnés 😍 de l’analytics SAP, on profite de cet article pour partager avec vous les informations clés de l’édition européenne de 2018.

Annonces, trajectoires, REX, satisfactions mais aussi doutes… on vous livre l’essentiel de ce que nous avons vu & entendu sur l’Analytics et la roadmap analytics SAP 2019 et au délà.

#START – Une Keynote intergalactique

Björn Goerke, le CTO de SAP a choisi le thème de l’Intelligent Enterprise pour illustrer les dernières avancées technologiques de l’éditeur et sa direction. Mais que se cache-t’il derrière ce concept (que nous avions déjà rencontré lors du SAPPHIRE) ?

Source : SAP

SAP poursuit depuis 2010 une stratégie de modernisation technologique basée sur plusieurs piliers : sa base HANA, sa plateforme cloud SCP et ses technologies UX type FIORI. L’Intelligent Enterprise est l’orchestration de toutes ces technologies dans le but de booster vos processus métier. On y retrouve trois briques :

    • Intelligent Suite : c’est la couverture 360° des process métiers avec au centre S/4HANA (Digital Core) et les applications complémentaires telles que le C/4HANA, SuccessFactors, Ariba, Concur… Toutes ces applications proposent une intégration native entre elles afin d’avoir des process transverses et optimisés de bout en bout.
  • Intelligent Technologies : ce sont les moyens technologies permettant de booster les processus métier. L’AI avec les chatbots (SAP Conversational AI  et Copilot), les services IOT de SCP, les mécanismes de Machine Learning maintenant intégrés nativement dans l’ERP et biensûr l’Analytics.
  • Data Platform : ce sont les plateformes permettant de supporter les derniers usages technologiques. Ces plateformes sont au nombre de deux : HANA et SCP.

 

La Keynote était ponctuée de plusieurs démos autour d’une société fictive nommée Space Agency afin d’illustrer l’Intelligent Enterprise : ABAP Environnement dans SCP, ABAP Restfull Programming Model, Services MDG, API Rest consumption dans SCP…

Pas simple à mettre en oeuvre d’un point de vue technologique et métier, notamment pour des entreprises ayant des SI historiques montrant parfois des signes de résistance au changement. Björn Goerke reprend tout au long de sa présentation l’analogie avec la conquête de l’espace, en insistant sur la nécessité d’être curieux de sortir de sa zone de confort et d’explorer les possibilités.

C’est dans ce cadre qu’il a fait intervenir Alyssa Carson, astronaute de 17 ans en devenir, qui envisage d’aller sur Mars vers 2033.

Ces démarches de curiosité et de volonté d’exploration applicables à l’humain le sont-elles aux entreprises ? SAP en est persuadé et l’Intelligent Enterprise en est l’illustration.

Source : SAP

Pour les plus courageux voici la keynote dans son intégralité (tongue)  :

Source : SAP

#1 SAC – Toujours au coeur de la roadmap analytics SAP

Du point de vue Analytics, SAC est sur toutes les lèvres. Après des premières versions limitées en fonctionnalités en 2015/2016 via des naming différents (BO Cloud, Cloud 4 Analytics…), le produit arrive à maturité.

 

Ce que vous devriez savoir :

  • Les fonctionnalités de SAP Lumira Discovery passent sous SAC. Lumira Discovery est donc amené à disparaître.
  • Les fonctionnalités de SAP Lumira Designer (Ex Design Studio) commencent à être implémentées côté SAC afin de pouvoir implémenter des Apps Analytics (boutons, scripts etc…)
  • Vos données ne transitent pas sur le réseau lorsque vous attaquez des systèmes on premise (BW/4HANA, S/4HANA, BW, ECC, HANA…). La technologie CORS ou le Reverse Proxy permettent d’éviter tout transfert entre votre système on premise et le cloud pour des accès directs de données
  • Fin d’année, SAC pourra se connecter à des bases cloud tierces (AWS Redshift, Spark, Azure)
  • Des fonctionnalités d’utilisation de requêtes IP saisissables sont dans la roadmap. Ce qui permettra d’envisager des solutions de planification plus complètes que ce qui est actuellement proposé dans SAC
  • Les fonctionnalités Smart Assist et Smart Predict seront à terme compatible avec les connections live on premise (pour l’instant réservé aux données stockées dans SAC)

Notre avis :

  • Nous vous conseillons de suivre le produit de près car il est au coeur de la roadmap analytics SAP (malgré l’arrivée de BO 4.3)
  • Lors de déploiements Greenfields BW/4HANA ou S/4HANA, n’hésitez pas à positionner directement SAC dans votre paysage Analytics
  • N’essayez pas de reproduire vos Webi complexes dans SAC. Etudiez plutôt la possibilité d’effectuer vos nouveaux rapports sur SAC, et ainsi d’avoir une approche hybride
  • Si vous utilisez des sources non SAP et que vous n’avez pas encore de reporting, SAC peut se révéler être une alternative intéressante pour démarrer rapidement (si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions de reporting c’est par ici)

#2 BW/4HANA – 2 ans plus tard dans la roadmap analytics SAP

Après tous les procès historiques qui ont été faits sur BW, de part son inadaptation aux standards du marché (ergo, robustesse, évolutivité…), SAP a visé juste en proposant un datawarehouse maison revisité : BW/4HANA.

Exit tous les bouts de codes permettant de rendre BW database agnostique (if db = oracle then…) et permettant de gérer les anciens objets. Au final, une solution plus simple (pour nous et pour SAP), plus ouverte (connecteur big data par exemple), plus moderne (interfaces Eclipse et BW/4HANA Cockpit) et encore plus rapide. Là encore, SAP a mis le paquet au TechEd avec beaucoup de sessions liées  au produit (BW/4HANA et les reporting tools, BW/4HANA et DataHub, BW/4HANA et Machine Learning…).

Source : SAP

 

Ce que vous devriez savoir :

  • 4 routes existent pour arriver à BW/4HANA : greenfield, migration inplace, remote conversion, shell conversion (si vous souhaitez en savoir + sur les chemins de migration, c’est par là)
  • Votre migration inplace peut s’étaler sur plusieurs mois (voir années) au rythme de vos conversions d’objets
  • SAP a prolongé l’utilisation du portail BI Java (pour vos WAD) jusqu’en 2022 afin que cela ne soit pas un frein dans votre migration (voir note 2496706, uniquement valable lors d’une conversion in-place)
  • BW/4HANA est packagé sans outil de reporting et de fait est plus ouvert en termes de license avec les outils de reporting tiers
  • Le LSA++ reste adapté à BW/4HANA mais la tendance est à la virtualisation des datamart via des calculation views, 1 niveau de stockage suffit, d’autant plus que le pricing de BW/4HANA est fonction des blocs de données

Notre avis :

  • Plus de démarrage greenfield sur des BWonHANA
  • Positionnez BW/4HANA sur votre roadmap et convertissez les objets à votre rythme, adoptez les principes de modeling de BW/4HANA sur du BW 7.5 on HANA
  • Virtualisez un maximum les couches de transformation au dessus de votre premier niveau de stockage

Petit bonus 🍇 :

Avez vous déjà entendu parler d’un Datawarehouse As A Service chez SAP ?

Source : SAP

 

SAP a lancé un projet interne pour peaufiner les contours d’un BW/4HANA Cloud. L’idée serait de standardiser (en bridant) les fonctionnalités de datawarehousing.

En parallèle, le mode de livraison des évolutions suivrait un modèle à peu près similaire à celui de SAC (avec une fréquence réduite). Le projet s’appelle Blueberry et en est à ses prémices. #Staytuned

 

#3 Embedded Analytics – Intelligence embarquée dans S/4HANA et complétée par BW/4HANA dans la roadmap analytics SAP

Les sessions sur le thème de l’Analytics embarqués étaient FULL. Tous souhaitaient en savoir plus sur la complémentarité de S/4HANA avec BW/4HANA.

Source : SAP

Ce que vous devriez savoir :

  • S/4HANA et S/4HANA Cloud proposent un set de CDS views et de queries standard conséquent
  • L’analytics au sein des transactions S/4HANA permet de booster la productivité de vos process métier
  • Le reporting embarqué peut se faire via la couche Fiori via 4 types de composants : Smart Business KPI, Analytical List Pages, Overview Pages, Multidimensional Reporting
  • Le reporting peut également se faire de façon temps réel en réutilisant les CDS, combinées avec des reportings tools SAP ou non SAP

Ce que vous devriez vraiment savoir :

  • S/4HANA et BW/4HANA proposent deux approches complémentaires de l’Analytics : plus opérationnelle pour S/4HANA, décisionnelle pour BW/4HANA
  • L’opportunité de croiser des données avec des systèmes externes n’est pas offerte par S/4HANA mais l’est par BW/4HANA
  • L’opportunité de “figer” (snapshot) les données à un instant T n’est pas offerte par S/4HANA mais l’est par BW/4HANA

Notre avis :

  • Le reporting opérationnel temps réel et embarqué! est un sujet central dans le cadre de déploiements S/4HANA
  • Il faut bien distinguer embarqué de non embarqué : un rapport Analysis for Office pluggé sur une CDS view n’est pas embarqué  dans vos transactions mais présente l’avantage d’être également temps réel
  • La compréhension des aspects complémentaires de S/4HANA et BW/4HANA est indispensable afin d’éviter des choix d’architecture non pérennes

 

#4 HANA Datawarehousing Fundation – le Datawarehouse façon SQL avec HANA dans la roadmap analytics SAP

Comment réconcilier les populations pur SQL avec les technologies SAP ? Comment migrer un datawarehouse pur SQL de Oracle vers HANA ? Ce sont autant de questions sur lesquelles les équipes SAP ont travaillé afin de proposer une alternative concrète à BW dans des cas précis.

Source : SAP

 

Ce que vous devriez savoir :

  • La HANA Datawarehousing Fundation est composée de plusieurs Delivery Units à importer sur HANA
  • HDWF comprend les concepts équivalents à BW : HANA Native DSO pour les DSO, TaskChain pour les Process Chain, Flowgraph pour les transformations
  • Le développement se fait par le web IDE (pas d’Eclipse)
  • Des fonctionnalités d’intégration des HANA Native DSO avec BW/4HANA  existent
  • Vous pouvez rétro-ingéniérer vos datawarehouses non SAP avec Enterprise Architecture Designer, et ainsi posséder un accélérateur dans la migration vers un DW SQL Hana

Notre avis :

  • Il y a un réel besoin à ce niveau et une vraie opportunité pour les clients souhaitant basculer des DW tiers dans HANA sans approche BW
  • C’est une opportunité pour des profils pur SQL de basculer sur la technologie HANA
  • La complémentarité avec BW/4HANA peut avoir du sens dans le cadre d’architectures multi tenant (un Tenant BW/4HANA, un tenant HWDF)

Conclusion

3 jours de conférences relativement intenses au cours desquels nous avons pu faire le point sur la roadmap technologique de SAP afin de répondre au mieux aux contraintes d’aujourd’hui et de demain sur l’Analytics.

Comme vous l’avez remarqué, très peu de place a été faite à Business Objects mais nous restons attentifs aux prochaines annonces de SAP notamment sur l’arrivée de la version 4.3 prévue pour 2019. Autres éléments à suivre de près l’année prochaine : l’intégration d’Integrated Planning avec SAC, les fonctionnalités de design d’application avec SAC, BW/4HANA 2.0 et les avancées sur le projet BW/4HANA Cloud.

#StayTuned

Laisser un commentaire