Un jury en Californie vient de condamner SAP à payer $1,3MD à Oracle pour violation de droit d’auteur suite au téléchargement par un des départements de maintenance de plusieurs milliers de documents et de logiciels de chez Oracle, en 2007.

Le verdict, qui est venu après une journée de délibérations, est le plus grand jamais accordé pour violation du droit d’auteur aux États-Unis, selon les données de Bloomberg. Le montant équivait à peu près aux revenus de SAP pour le quatrième trimestre.

Le porte-parole de SAP, Bill Wohl a déclaré que l’allemand prendrait toutes les dispositions nécessaires, y compris éventuellement faire appel.

L’histoire d’amour (vache) entre Oracle et SAP ne connait pas (encore) de fin heureuse…

Laisser un commentaire