Les fab lab, labs d’innovation, i-lab ou encore pôle d’innovation, ça vous parle (de trop peut-être) ?

Vous vous demandez encore à quoi sert un L@b en entreprise ? Qu’est-ce que cela apporte aux consultants et aux clients? Effet de mode ou réel levier créatif ?

C’est aussi ce qu’on s’est demandé avant de trouver les réponses et enfin créer notre propre L@b. Les différences entre tous sont multiples mais la plus significative est que ce l@b est née de l’initiative des collaborateurs et non d’un projet client.

Vous voulez connaître les dessous du Censio L@b et les clés de son succès ? C’est par ici !

Mais d’abord, un peu d’histoire sur le Censio L@b :

Il y a fort fort longtemps (12 ans en réalité), Censio a vu le jour dans l’un des appartements des fondateurs, les entretiens se faisaient dans les bars et les serveurs se situaient sous les bureaux.

Aujourd’hui, Censio a bien changé : ses effectifs ont été multipliés par 17, nous recensons plus d’une centaine de chaises, 3 salles de réunions (dont 1 beer pong), 3 pôles d’activités (BI, ERP et IT/UX), 1 partenariat SAP Gold Partner et des must-have tels que : babyfoot, machine à café, bureaux dans le temple du fooding du Xe, plus de 500 projets délivrés et des clients très heureux.

Oui mais voilà, très vite une contrainte pèse sur Censio… Il faut penser à structurer et partager les connaissances. Une contrainte, pas vraiment, plutôt une réelle opportunité de centraliser ce bouillonnement de créativité, cette soif de savoir et cette envie furieuse d’innovation.

Il n’a pas fallu + de 3 passionnés et amoureux de la BI, Christian Cabrita, Julien Barbas et Julien Cova (voir photos et description ci-dessous) et 1 mois pour faire naître ce qui, à terme, se fera communément appelé le « Censio L@b ». Ils ont dégoté LA bonne équation pour faire émerger cette structure. Et elle tient en 7 piliers : 

  • #1. Innovation
  • #2. Veille technologique
  • #3. Capitalisation
  • #4. Communication interne
  • #5. Communication externe
  • #6. Formation
  • #7. Support et assistance

Rentrons dans le coeur du Censio L@b : 

Bon tout ça c’était pour l’overview. Rentrons maintenant dans les détails et laissons donc la parole à ceux qui en parlent le mieux. J’ai nommé Julien² et Christian au rapport  !

S : Commençons par toi Julien Barbas (spécialiste de l’innovation), parle nous de l’innovation et de la veille technologique, 2 piliers phares du Censio L@B.

J : « Avec l’innovation on essaie d’introduire des technologies qui complètent les usages que l’on fait généralement de la donnée. On joue avec de l’information non structurée, on fait tourner des algorithmes R pour pousser la donnée dans ses retranchements et exploiter des résultats qui dépassent ceux de la simple BI traditionnelle (par exemple : des recommandations de produits pour les clients, des classifications, des outils de simulation, des prévision de ventes, de trafic, des identifications des clients avec risque de départ…). »

S : Et la « veille technologique » ?

J : « La veille technologique au sens Censio c’est suivre les nouveautés éditeur sur les produits que l’on maîtrise déjà contrairement à l’innovation que l’on considère comme disruptive et dans laquelle on va retrouver le Machine Learning, l’IOT, le Big Data… 

Dans le Censio L@b on définit un planning d’activités de veille, de maquettes à développer etc… et cela afin d’éviter de faire deux fois la même chose. Exemple : sur BW/4HANA on installe progressivement les nouveaux supports packages et on teste les nouvelles fonctionnalités de chaque release majeure, pareil pour SAC / BO, HANA ou Microstrategy.

L’idée c’est d’évaluer les nouvelles fonctionnalités, les maîtriser si elles sont intéressantes et les intégrer dans nos projets. »

Une fois toutes ces informations en main, vient le moment de partager et de garder ce savoir. C’est Christian Cabrita (Expert BW/4HANA entre autres) qui nous décrit les piliers suivants de « capitalisation » et de « communication interne ».

S : Christian, peux-tu nous décrire la phase de capitalisation ?

C : “Sur le marché, on se demande souvent ce qui fait la valeur d’une société de services ? Principalement sa base client, sa capacité à en adresser des nouveaux et la connaissance de ses consultants. On s’est vite rendu compte que si on voulait s’installer dans une démarche d’amélioration continue, on devait structurer notre connaissance interne et la rendre accessible à tout Censio.

Classer des powerpoints sur un Sharepoint ou un NAS n’étaient plus des solutions adaptées pour valoriser notre savoir-faire. Nous avons donc naturellement opté pour une solution dématérialisée de gestion de la connaissance nommée Confluence et qui est devenue la pierre angulaire de notre société. On y trace toutes nos actions de capitalisation technique, fonctionnelle et méthodologique. Cela nous a permis d’instaurer un vrai mindset de création de contenu, de partage et d’interaction entre nous qui contribue à l’élévation de chacun”

S : Pourrais-tu nous dire pourquoi la communication interne est aussi importante pour le Censio L@b ?

C : “On voulait éviter de développer de l’opacité autour de nos missions ou sujets internes et en faire bénéficier à tout le monde. Pour cela, on a monté un concept qu’on a appelé le Club Sandwich, 1 fois par mois on se retrouve sur Skype le midi pendant 1 heure pour qu’un consultant nous présente un projet ou une mission interne. Grace à la complémentarité des pôles on a accès à un éventail assez large de technos, typologies projet, secteurs d’activité, ce qui contribue largement à l’élargissement de la culture Analytics & ERP de chaque consultant Censio”.

Mais l’information ne reste pas uniquement en interne. Le Censio L@b va aussi plus loin en partageant l’information à destination des clients et aux habitués du blog. C’est Julien Cova (référent Hana) qui nous parle de la « communication externe », de la « formation » et du « support et de l’assistance »

S : Julien, peux-tu nous dire comment vous partagez toutes ces infos en externe ?

J : “Avec tous ces inputs Censio L@b et notre expérience projet, on est en capacité de partager vers l’extérieur via différents formats : les ebooks, le blog censio et nos webinars. Le Censio L@b centralise toutes ces demandes afin de les cadencer dans l’année et les organiser à un rythme qui convient à tout le monde : les consultants, nos clients et les participants. Tout cela dans une logique de création de contenu rafraîchissant, qui nous challenge et qui apporte de la valeur aux clients.”

S : En parlant de valeur, comment faites vous monter en compétences les consultants ?

J : “Le sujet de montée en compétence des consultants sur les nouvelles technologies SAP (et aussi non SAP) a toujours été au centre de nos préoccupations, ça fait partie de l’ADN Censio. C’est tout l’enjeu du pilier « formation ».  On a commencé par faire un gros tri dans tout l’inventaire de nos documents de formation, centralisé les MOOC et formations internes/externes intéressantes. Toutes ces informations sont référencées dans notre base de connaissance Confluence.

Pour s’adapter à la fois au besoin des clients et des consultants, nous mettons en place des plans de formation personnalisés afin d’accompagner au mieux ceux-ci dans l’acquisition de nouvelles compétences,”

S : Je crois aussi savoir que vous accompagnez aussi les consultants qui sont en quête d’information quand ils sont en mission ?

J : Oui, on leur apporte du support et de l’assistance. Ici l’idée c’est de cartographier notre connaissance et les niveaux d’expertise de chacun sur les technos ou modules. Pour cela on s’appuie sur des référentiels que l’on essaie d’exploiter au maximum lorsque l’on est bloqué sur un sujet afin de s’adresser à la bonne personne experte sur ce domaine”. 

Présentation des Pères Fondateurs du Censio L@b : 

Et comme finir cet article sans photo, ça serait comme présenter un livre sans couverture ou un message sans émoticones 👧 pour les plus “jeunes”.

Voici donc les Pères Fondateurs du Censio L@b en images et en détail :

Et concrètement, vous voulez savoir comment cela se traduit au quotidien

On vous dit tout ça dans un prochain article  🙂

#StayTuned

Laisser un commentaire