Première interview au figaro de Léo Apotheker depuis sa nomination le 1er juin à la tête de SAP

Principaux points abordés :

– le plan de licenciement de 3000 personnes au niveau mondial – En passant de 51 500 à 48 500 collaborateurs (dont 51 départs volontaires pour SAP France)

– les rumeurs de rachat par Microsoft

– une réserve de 5 milliard € pour des acquisitions (si, si, c’est beaucoup, c’est quasiment le prix payé pour BusinessObjects !)

La question qui taraude le microcosme SAP est donc maintenant : “qui vont ils bien pouvoir acheter ???” Un éditeur, une société “hardware” (pour répondre au rachat de Sun par Oracle), une société de service ?

Si vous avez des idées, n’hésitez pas à proposer votre proie en commentaire de cet article…

Laisser un commentaire