Depuis plusieurs mois, les éditeurs de Business Intelligence multiplient les annonces concernant le développement de la BI Mobile. Certains d’entre eux ont d’ailleurs franchi le pas, comme MicroStrategy il y a quelques années ou BusinessObjects plus récemment par exemple.

Il est clair que la BI Mobile est un enjeu d’avenir pour les éditeurs, qu’en est-il pour les utilisateurs ? Quelles sont leurs attentes, qui cela touche-t-il ? L’étude réalisée par le cabinet Dresner Advisory Services, LLC sur un panel d’environ 200 organisations, répartis dans le monde entier, nous permet de dresser un état des lieux de la BI Mobile et de répondre à ces questions.

La BI Mobile : un élément de plus en plus important aux yeux des entreprises

Il ressort de cette étude que la BI Mobile apparaît comme un élément de plus en plus important aux yeux des entreprises. La BI est classée à la 3e place des usages Mobiles, juste derrière la gestion des mails et la gestion des informations personnelles. D’autre part, plus de 68% des organisations interrogées considèrent la BI mobile comme très importante, voire cruciale dans leur activité alors qu’il n’était que de 52% en 2010. Mais nous sommes bien conscients que la force de la communication des éditeurs et l’apparition des premières applications de BI mobile ne sont pas étrangères à ce regain d’intérêt.

Figure 1: Importance of Mobile Business Intelligence 2010 vs. 2011 (source: DAS Mobile Business Intelligence Market Study – October 2011, DRESNER ADVISORY SERVICES, LLC)

Ce jugement est néanmoins très contrasté en fonction de la taille des entreprises. Les Petites structures (0 – 100 salariés) et les très grosses structures (plus de 5000 salariés) accordent une certaine importance à la business intelligence mobile, alors que les structures considérées comme moyenne (100 à 5000 salariés) y accordent une importance moindre. Selon l’étude, ce résultat s’explique d’une part, par la souplesse des petites structures qui ont donc plus de facilités à intégrer les nouvelles technologies, et d’autre part, par l’importance des ressources des très grandes structure qui ont la capacité de mieux appréhender les nouvelles technologies. Ce n’est pas le cas des structures dites moyennes jugées plus conservatrices.

Une préférence pour les plateformes “natives”, iPhone et iPad

D’autre part, l’étude fait apparaitre une nette préférence des utilisateurs pour des plateformes Mobile « native » avec une certaine prédominance des plateformes iPhone et iPad par rapport aux autres plateformes. Là encore, le résultat n’est pas étonnant aux vues de l’engouement dont bénéficient actuellement les produits de la marque à la pomme.

Figure 2: Preferred Platform Integration – 2010 vs. 2011 (source: DAS Mobile Business Intelligence Market Study – October 2011, DRESNER ADVISORY SERVICES, LLC)

MicroStrategy : N°1 de la BI Mobile

Enfin, l’enquête finit sur une comparaison des principaux éditeurs de BI en fonction de leur plateforme Mobile et du nombre de fonctions proposées. Ce qui permet au cabinet Dresner Advisory Services, LLC de classer Microstrategy comme leader des éditeurs en termes de BI mobile, suivi de près par SAP BusinessObjects.

Figure 3: Mobile BI Vendor/Product Scores – October 2011 (source: DAS Mobile Business Intelligence Market Study – October 2011, DRESNER ADVISORY SERVICES, LLC)

Cette étude ne révolutionne pas notre vision de la BI mobile. Elle reflète bien les éléments que nous pouvons constater au quotidien, à savoir une place de plus en plus importante du mobile. Il n’est donc pas étonnant que cela s’applique également à la BI : une importance et une augmentation de la demande d’applications BI Mobile de la part des utilisateurs, majoritairement sur des plateformes iPad et iPhone.

Vous trouverez une copie de l’enquête sur la page :ici

Laisser un commentaire