Chez Censio Karamba, nous intervenons souvent dans des contextes S/4HANA pour remettre à niveau le reporting.

Le climat de ces missions n’est pas toujours serein. Généralement, elles n’ont pas été bien anticipées par les clients et par les intégrateurs, que ce soit dans le cas de nouvelles implémentations ou de migrations depuis SAP ECC.

Alors, quelles sont les questions à se poser pour faire évoluer son reporting dans les meilleures conditions lors du passage à S/4HANA ?

La plupart des projets S/4HANA ne couvrent pas (bien) les besoins de reporting

Qu’il s’agisse d’un nouveau projet ou d’une migration depuis ECC, la plupart des projets réalisés ne couvrent pas le sujet du reporting.

Mais pourquoi ?

Un projet S/4HANA est un projet structurant qui touche aux processus opérationnels de l’organisation, et qui a donc un impact important sur toute l’entreprise.
C’est, la plupart du temps, l’occasion de revoir tout ou partie de ces processus et d’appliquer les bonnes pratiques pour les optimiser.

Bref, priorité au process ! Et comme ces projets présentent déjà des budgets conséquents, le reporting est en général non ou mal couvert. Au mieux, sa mise en œuvre est repoussée à un lot ultérieur. Au pire, elle est remplacée par une supposée adoption automatique des fameux « Embedded Analytics », la solution de reporting en temps réel embarquée dans S/4HANA.

Pourtant, à l’usage, on s’aperçoit qu’une mise en œuvre de S/4HANA sans volet de reporting correctement exécuté est facteur de rejet de la solution.

En effet, même si le reporting opérationnel de S/4HANA est standard et performant, il doit être adapté pour répondre aux besoins légitimes des métiers. Bien sûr, on peut aussi laisser le soin aux utilisateurs de produire les KPIS, de faire des rapprochements et des synthèses avec leur meilleur ami Excel. Mais on ne tardera pas à voir les limites d’une démarche de ce type. On risque même de revenir dans le travers classique : j’exporte la donnée de mes diverses sources pour les retraiter manuellement dans Excel !

Pour des utilisateurs venant de ECC, habitués à leurs reports historiques souvent développés spécifiquement, et qui correspondent exactement à leurs besoins, cela pourrait même donner une impression de régression.

Les Embedded Analytics peuvent-ils couvrir tous vos besoins de reporting ?

Pas question ici de pointer du doigt qui que ce soit, mais force est de constater que la promesse de SAP d’embarquer dans son ERP un outil de reporting en temps réel apporte de la confusion.
En effet, l’argument est simple et la vision séduisante. Avec un tel outil, l’intégralité du reporting peut être réalisée sur toutes les données S/4HANA sans retraitement de données, sans utiliser de solution tierce, directement par les utilisateurs, avec une facilité d’usage et une ergonomie de très bon niveau.

Embedded Analytics

Argument puissant mais réducteur. En effet, réaliser un reporting, ce n’est pas seulement mettre en forme des données brutes à un niveau détaillé. Cela peut également nécessiter de :

  • Mixer des données de différents domaines ou de différentes sources
  • Transformer la donnée pour l’enrichir
  • Agréger la donnée ou la retraiter selon diverses visions business
  • Réaliser des calculs plus ou moins complexes
  • Assurer d’autres opérations qui font tout le sel des projets décisionnels !

Est-ce que les Embedded Analytics sont le bon outil pour exécuter toutes ces opérations ?

Question pertinente… à laquelle il est impossible de répondre catégoriquement sans avoir une connaissance détaillée de votre contexte.

On peut toutefois déjà indiquer deux grandes tendances.

  • Si votre besoin est de retraiter et de mixer des données opérationnelles au sein de votre S/4, il est possible de le faire avec les Embedded Analytics.
  • Mais s’il faut réconcilier les données S/4 avec des données externes, créer de nouvelles visions, gérer des historiques et réaliser des traitements de données élaborés, l’utilisation d’une solution d’entrepôt de données – telle que BW4 ou Data Warehouse Cloud dans le domaine SAP – sera probablement plus adaptée.

A ce stade, plusieurs questions se posent :

  • Comment choisir entre les Embedded Analytics et un entrepôt de données ?
  • Faut-il vraiment choisir l’une de ces deux options ou bien mettre en place les deux ?
  • S’il faut mettre en place les deux types de solutions, comment arbitrer entre l’usage de l’une ou de l’autre ? Selon quelles règles, quels principes ?
  • De façon plus large, comment mettre en place une gouvernance intégrée de ma plateforme BI, qu’elle soit opérationnelle ou décisionnelle ?

Autant de vraies questions auxquelles nous sommes confrontés au quotidien, autant de sujets dont nous pouvons discuter ensemble pour vous aider à faire vos choix et à pérenniser vos architectures futures !

Définissons ensemble votre solution de reporting !

Vous l’aurez compris, au-delà des discours simplificateurs, se cache une complexité à laquelle vous êtes déjà confronté.

Notre cœur de métier, c’est la donnée SAP !
En plus du modèle S/4HANA, nous maîtrisons aussi bien les Embedded Analytics que les différentes solutions d’entrepôts de donnée SAP (BW4 et Data Warehouse Cloud) mais aussi les scénarios d’intégration de données SAP dans des data lakes ou des entrepôts de données non SAP.
Nous pouvons vous accompagner en conseil pour définir votre future architecture mais aussi en intégration pour construire avec vous votre futur système.