Un nouvel outil EPM chez SAP : SAP BPC

Et de trois, après BPS, BI Integrated Planning voila SAP BPC ! BPC est l’acronyme de SAP Business Planning & Consolidations

BPC n’est autre qu’Outlooksoft (produit racheté par SAP il y a quelques mois)…

Ce dernier produit complique encore un peu plus la tâche des clients lorsqu’il s’agit de choisir un outil de planification SAP !

Nous avons vu dans notre dernier article la différence entre BPS et BI Integrated Planning.

Voir aussi : BPS versus BI Integrated Planning – un combat inégal ? (Novembre 2007)

Voir aussi : BI Integrated Planning ‘versus’ Business Planning & Consolidation (BPC) – II (Février 2008)

Pourquoi donc un troisième outil ?

Présentation de SAP BPC en général :

  • C’est un outil de Planification (budgétisation et prévision) Consolidation financière (légal et management)
  • Il permet de faire des reporting et tableaux de bord, et est 100% intégré à Excel.
  • Il peut charger des données SAP-ERP, Netweaver BI, mais aussi d’autres systèmes non-SAP.
  • Et s’adresse aux utilisateurs « business » qui veulent avoir un outil de planification flexible, donc à customiser eux-mêmes, ce qui nécessite une confiance de la part des dirigeants.

Le gros avantage de BPC est que les utilisateurs peuvent créer et paramétrer eux même leur process de budgétisation et/ou de simulation… et ici, on parle vraiment d’utilisateur, pas de la DSI ou de consultants.

L’utilisateur peut créer lui-même son ‘cube’, ses requêtes, ses écrans de saisie…

Pour être complet il faut traiter cette solution en 2 fois :

  • BPC 5.1 dans un premier temps.
  • BPC 7.0 dans un second temps.

La version 5.1 correspond à la dernière mouture de Outlooksoft, crée avant le rachat. Ce produit, bien que vendu par SAP n’est pas spécialement intégré avec Netweaver SAP dit ‘there is no tight integration’… ce qui veux dire qu’il faut recréer les master data, les recharger, recréer les cubes, etc…

Capture d’écran de SAP BPC

Les différences entre les deux produits :

  • D’un point de vue Marketing License :

– BPC est un élément de la suite CPM (Corporate Performance Management) – pour mémoire, SEM était le composant CPM de SAP
– BI IP est de son coté un élément de la suite Netweaver.
Cette différence n’est pas anodine !

  • D’un point de vue philosophique :

C’est un peu la vision centralisée VS la vision locale.

La société qui a un process budgétaire central, imposé et commun à l’ensemble de ses entités va préférer BI-IP, qui a l’immense avantage d’être ‘verouillé’ et contrôlé par les service IS.

De l’autre coté, la société qui laisse de la latitude à ses entité pour le process budgétaire, va préférer BPC qui permet à chacun de se construire son process qui répond à l’ensemble des ses spécificités.

La prochaine mouture du produit (SAP BPC 7.0), annoncée pour le Q2 2008 sera la première version de l’ère SAP et sera intégré avec Netweaver. Ce qui veut dire que les métadata BW seront accessible, tout comme les données des cubes.

Par contre, cette nouvelle version ne sera pas intégrée à BI-IP…Cette intégration sera livrée dans une version ultérieure à une date non encore spécifiée.

Voir aussi : Les atouts de BPC 10 par rapport à BPC 7.5. (Mars 2012)

Pour Conclure

BI-IP et BPC sont tous les deux des outils de planification et de simulation adressés à deux types de population pour le paramétrage: les professionnels en IT pour BI-IP et les employés de l’entreprise pour le second.

La première solution répond bien aux besoin des entreprises qui souhaitent un process commun, contrôlé et sécurisé. La seconde solution de son coté est plus pour les entreprise qui souhaite laisser leurs entité gérer leur budgets au plus près de leurs besoins spécifiques.

Cela dit, il convient de bien intégrer la notions de performance (temps de réponse de l’application…), les outils très flexibles ayant tendance à être un peu plus long…

Voir aussi : Le planning dans SAP : BPC ou BI-IP ? Essayez Le PAK (janvier 2012)

Voir aussi : BPC 10.1 : une victoire de BI-Integrated Planning ? (Mai 2014)

Laisser un commentaire