Il y a quelques jours, SAP jetait le pavé dans la marre en chageant sa stratégie pour acheter Business Objects.
Evidemment, beaucoup d’interrogations peuvent se poser sur les avantages et incovénients d’un tel rachat, ainsi que ses conséquences malheureuses.

SAP a promis d’en dire plus après que la fusion soit effective. Néanmoins, on sait déjà que BO serait une entité “indépendante” dans le groupe, au moins pour assurer la maintenance de ses produits existants, tel que son dernier BO XI.

Ce rachat n’est pas anodin et a plusieurs objectifs :

– se renforcer et accélérer le développement des outils analytiques et autres CPM
en effet, le transactionnel étant moins à la mode, SAP cherche à s’imposer comme un des leaders des outils nouvelles générations
– se positionner sur le marché de la PME en offrant une version de BO accompagné de son dernier outil destiné au PME : SAP Business ByDesign.

– et bien sûr converger les carnets clients pour essayer d’imposer SAP aux entreprises qui ne l’auraient pas encore

Alors qu’est ce qu’il faut attendre des prochains mois ?
Qu’est ce que SAP va faire des SAP BW (Netweaver BI), Integrated Planning, Outlooksoft, BO XI, Crystal reports, Acta et Cartesis ? (tous quasiment indépendants et pas encore vraiment compatibles à 100%)

La tâche de SAP sera difficile pour organiser son offre logicielle et nécessitera de longs mois afin de définir une stratégie et sa roadmap associée.

Il est à parier qu’il va y avoir de nombreux changements. La politique de SAP a toujours été de vendre sa plateforme d’intégration Netweaver. On peut sans doute deviner dans quelques années une fusion BW/BO avec le meilleur de chaque monde incluant l’intégration des dernières acquisitions. De même, SAP ne se séparera pas des clients BO non SAP. Il y aura un BW/BO spécial sans SAP.

En attendant, les applications actuelles ne devraient pas être obsolètes (en parlant de BW et BO XI). Le gain pour les 2 clientèles devrait être notable puisque l’on devrait assister à une meilleure convergence des 2 univers. Évidemment, on peut parier que SAP offrira une migration moins douloureuse dans le futur que si ses clients (BO et SAP) utilisent les dernières versions de chaque monde.

Et bien sûr vous avez tous fait récemment la difficile migration vers BO XI ou Netweaver 7.0 !

Bien sûr, tout cela n’est qu’un pari et reste le chemin le plus logique vers la consolidation des applications de Business Intelligence.

Alors attendons la prochaine roadmap SAP. De toute façon, vous n’avez pas encore tous forcément besoin, aujourd’hui, d’outils de CPM complètement intégrés avec la BI et tous les gadgets qui s’en accompagnent.

Et rappelons qu’il y a beaucoup de chances qu’il faille attendre quelques années avant de voir tout ça, donc la vie continue !

Laisser un commentaire