Notre 4ème volet du « SAP BusinessObjects BI4.0 Tools Tour » sera dédié à Dashboard Design (a.k.a. Xcelsius), étant présenté depuis quelques années déjà comme la réponse à vos besoins de création de tableaux de bord.  L’outil ayant déjà fait l’objet de nombreuses évolutions depuis sa création et jouissant d’une communauté large ainsi que d’une certaine notoriété est-il toujours d’actualité ?

 

Présentation de l’outil

Il est difficile de nos jours de ne pas entendre parler de Dashboard Design ou plus usuellement Xcelsius dans le petit monde de la Business Intelligence. Dashboard Design est un outil de la suite SAP BusinessObjects BI4 offrant la possibilité de définir des tableaux de bord avancés, dynamiques et interactifs permettant la simulation de données agrégées.

Grace son côté ludique, son interface simple et sa palette de composants pouvant rendre un tableau de bord interactif, Dashboard Design est perçu comme une solution sexy lorsqu’elle est déployée.

 

Environnement de développement

Dashboard Design offre une large palette de composants standards tels que les diagrammes, les conteneurs, les sélecteurs, les cartes ou encore les supports graphiques et arrière-plans. Il permet une prise en main rapide de l’outil et pour un résultat efficace et généralement simple d’utilisation (encore faut-il respecter certaines règles de présentation de données dans un tableau de bord).

De par son coté sexy et attractif voire « artistique » (si l’on passe un peu de temps sur le Web à chercher certains exemples de tableaux de bord), Dashboard Design est devenu au fil des années très populaire et s’est doté d’une communauté large de développeurs autour du monde.

L’environnement étant riche en panneaux (Propriétés, Liste d’objets, Composants, Navigateur de requêtes…), si l’on ajoute la zone dessin et la partie Excel, un développeur doit sans arrêt afficher et réduire ses fenêtres pour y voir quelque chose dans un espace de travail chargé.

Dashboard Design est un outil gourmand en ressources machine et malgré son interface avec son Excel embarqué, il ne supporte pas bien toutes les fonctions de calcul Excel. Il n’est pas non plus réputé pour ses performances, même dans sa dernière version. En termes d’exemples les fonctions Excel comme RECHERCHEV ou SOMMESI sont à éviter ou encore un document est limité à un nombre maximal de 512 lignes (dans son paramétrage standard).

Exemple d’un tableau de bord en mode aperçu :

DD - Dashboard Ventes 2

 

Dashboard Design pour quel besoin?

L’outil, comme son nom l’indique sert principalement à :

  • La création de tableaux de bord.
  • Une visualisation interactive, intuitive et attractive des indicateurs permettant une suppression des barrières d’adoption de l’outil.
  • La création de scénarios de simulations simples.
  • La Publication des tableaux de bord dans le portail BI LaunchPad ou dans MS Office.
  • La consolidation de données provenant de systèmes différents (BW, univers BO, systèmes externes).

Exemple de simulation et de scénarios simple dans un tableau de bord financier :

DD - Dashboard Financier 1

 

Coté utilisateur ?

Dashboard Design s’adresse principalement à tout Manager souhaitant disposer d’une vision synthétique de son activité. Cependant un tableau de bord peut aussi être utilisé dans le but de diffuser une situation à un instant t de tout KPI relatif à un domaine d’activité dans une société pour tout utilisateur et répondant à la question : « ou en sommes-nous dans notre business ? ».

Une fois le tableau de bord publié, les utilisateurs y accèdent via le BI LaunchPad ou l’application SAP BI sur iPad comme tout autre rapport BusinessObjects (sans besoin particulier de formation).

Malgré son côté Show Off, il n’en reste pas moins que Dashboard Design n’est pas tant utilisé que ça dans les entreprises. En effet, la création d’un tableau de bord requiert l’installation d’un client lourd sur une machine et donc l’obtention d’une licence développeur.

De plus son côté « bidouille » dans Excel (embarqué) ne séduit ou ne convainc pas complètement les entreprises les plus rigoureuses notamment en terme de maintenance. Une simple évolution à apporter à un tableau de bord existant peut s’avérer assez coûteuse dans certains cas.

Vidéo présentant un Dashboard dans le cadre d’un scénario métier : Dashboard Vidéo

 

Les sources de données

Dans les versions précédentes, l’utilisation de Live Office ou des Web Services étant fastidieuse, Dashboard Design permet la connexion à divers sources de données via un Univers 4.0 ou directement à une requête Bex (via la connectivité BICS) grâce au Navigateur de requêtes :

DD - Connexions 2

Chaque source de données est représentée alors par une requête dans laquelle chaque champ peut être soit inséré dans Excel soit être utilisé directement dans un composant.

DD - Connexions

 

Dashboard et la Mobilité

Elle était attendue depuis un moment mais ne pouvait réellement fonctionner auparavant en raison de l’incompatibilité d’Abode Flash sous iPad. C’est désormais chose faite depuis fin 2012 avec la sortie de Dashboard Design 4 SP05 et la possibilité de diffuser des tableaux de bord sous iPad en format HTML5.

Pour rendre possible cette fonctionnalité, il est nécessaire de faire une montée de version de la plateforme SAP BusinessObjects 4.0 en SP05 afin de pouvoir exporter un tableau de bord depuis Dashboard Design 4.0 SP05 sous format HTML5 ainsi que d’une installation de la dernière version de SAP BusinessObjects Mobile BI 4.4 pour la visualisation sous iPad.

Pour le moment, tous les composants Dashboard Design ne sont pas encore compatibles avec le format HTML5. Voici une liste des composants supportés pour la mobilité :

DD - Composants

Cette compatibilité Mobile étant une contrainte, voici quelques recommandations pour bien commencer son tableau de bord et le rendre compatible avec le format HTML5:

  • Pour un affichage optimisé sous iPad, choisir de préférence la taille 1024×768 depuis les propriétés du document.
  • Le thème le mieux supporté pour la mobilité est NOVA.
  • Utiliser les nouvelles polices IOS 5+ (Arial (iOS 5+), Courier New (iOS 5+), New Times Roman (iOS 5+), Trebuchet  MS (iOS 5+), Verdana (iOS 5+)…) afin d’éviter de mauvaises surprises comme une suppression des espaces.
  • Tester votre tableau de bord en mode de prévisualisation Mobile
  • Vérifier l’intégrité des composants utilisés avant toute sauvegarde sur la plateforme BI (via le panneau « Compatibilité Mobile »).

Une fois le tableau de bord publié, voici ce que cela peut donner sous iPad :

DD - Dashboard Ventes 4 (Mob)

 

Les futures évolutions de Dashboard Design

Avec la sortie de SAP BusinessObjects 4.1 prévue mi-mai en ramp up, Dashboard Design dans sa version 4.1 ne connaitra pas de grosses nouveautés si ce n’est un enrichissement probable de la liste des composants supportés sous HTML5 pour la partie Mobile (Waterfall chart, Bubble plot…).

Pour le reste voici un extrait non exhaustif de ce qui est annoncé dans la future version de Dashboard Design :

  • Mode Offline pour un tableau de bord (avec données)
  • Positionnement relatif de certains composants par rapports aux autres
  • SAP BusinessObjects Mobile 5.0 pour une compatibilité avec Dashboard Design 4.1
  • Support des Variable Flash pour Dashboard Mobile
  • Support de Dashboard sous Android

En revanche avec l’arrivée de Design Studio et sa nouvelle version, on peut se poser la question de la durée de vie de Dashboard Design d’autant que dorénavant SAP recommande Design Studio pour toute source de données BW ou HANA, et Dashboard Design pour tout autre sources de données.

 

Conclusion

La mise à niveau de Dashboard Design (ou Xcelsius) avec l’option d’exportation vers HTML5 prolonge un peu plus la durée de vie de cet outil pour le moins attractif et sexy et permet donc d’accroitre son utilisation à des fins de mobilité notamment même si pour le moment la liste des composants compatibles HTML5 reste mince.

Autrement dit Dashboard Design reste l’outil de création de tableaux de bord surtout lorsque la source de données est une source non SAP. Cependant même si SAP recommande Design Studio dans le cas de source de données BW ou HANA, il n’en reste pas moins que ce nouvel outil en est à ses balbutiements en comparaison avec  Dashboard Design présentant plus de maturité et de stabilité.

En d’autre termes, si vous avez déjà investi dans BusinessObjects auparavant, Dashboard Design reste le moyen le moins couteux pour diffuser des tableaux de bord, dans le cas contraire, mieux vaut être patient et attendre patiemment une version aboutie de Design Studio.

 

Questions / Réponses

  • Dashboard Design permet-il le self-service ?

Certains diront que l’interface de Dashboard Design et son Excel embarqué s’apparente à du self-service, cependant il faut rappeler que l’outil nécessite  l’installation d’un client lourd et donc d’une licence et requiert une certaine connaissance de la source de données (sauf si celle-ci est un fichier Excel). Cet outil est donc selon nous plus orienté développeurs pour la création de tableaux de bord.

Explorer, le « google » de SAP BusinessObjects BI4.0 et notamment ses vues d’exploration ou encore Analysis et SAP Lumira (a.k.a. Visual Intelligence) véhiculent mieux cette idée de self-service.

 

  • La planification est-elle possible ?

Malheureusement toujours pas et cela n’est pas prévu dans la future version de Dashboard Design sous SAP BusinessObjects BI4.1.

 

  • Est-il facile de convertir un tableau de bord Dashboard Design existant sous HTML5 ?

En soit la manipulation est très simple puisqu’il suffit d’enregistrer et d’exporter le document dans le bon format en ayant au préalable vérifié la compatibilité des composants sous HTML5.

Cependant la palette de composants compatibles étant assez restreinte, l’effort « d’upgrade » ou de mise à niveau est non négligeable et peut nécessiter une révision du tableau de bord voire un nouveau développement dédié à une utilisation pour un mode Mobilité.

 

Laisser un commentaire