Web Intelligence (Webi), le reporting interactif pour les utilisateurs finaux

Après la présentation d’Analysis for Office, nous continuons notre tour d’horizon des outils de la suite SAP BusinessObjects BI 4 avec son outil incontournable, Web Intelligence.

Web Intelligence est l’outil de reporting qui permet de créer des rapports formatés facilement.
En effet, les rapports peuvent être fournis par les designers, mais l’effort de prise en main de l’outil est faible.
Un utilisateur peut également créer un rapport sans trop de difficultés.


Menu Interface Web Intelligence
Web Intelligence est accessible via le portail BusinessObjects (« BI LaunchPad ») , ce qui évite d’avoir à déployer l’outil sur l’ensemble des machines.
Cela permet de réduire vos coûts de déploiement et de maintenance.

Les fonctionnalités de reporting sont variées et les rapports peuvent intégrer de l’interactivité, avec la possibilité d’effectuer

  • des contrôles d’entrée (filtrer les données d’un élément du rapport en cliquant sur les valeurs d’un autre élément du rapport)
  • des liens hypertextes (pouvant par exemple être liés à d’autres documents de la suite BI 4.0)<li>
  • l’exploration des données via des drill-down
  • la mise en avant de l’information avec des mises en forme conditionnelles
  • l’usage de nombreux types de graphiques

Exemple de rapport Web Intelligence 4.0

WebI un outil complet qui permet aux utilisateurs ou à la DSI de créer eux-mêmes leurs rapports, avec un rendu plutôt attrayant.

Cependant, WebI ne pourra pas rivaliser avec Dashboard Design ou Design Studio pour vos besoins de tableaux de bord hyper interactifs.
Il ne pourra pas non plus être aussi performant qu’Analysis lorsqu’il s’agira d’effectuer des analyses approfondies de vos données.

WebI n’est tout simplement pas fait pour ramener un volume très important de données ou pour traiter de grands listing (utilisez dans ce cas, Crystal Reports).
Les performances vous le rappelleraient très vite…

Webi et la mobilité

Les rapports peuvent également être exploités sur un appareil mobile .
Par exemple, ci-dessous, sur un iPad.
L’app SAP BI Mobile est disponible  sur iOS et Android, ou peut être exportés dans Microsoft Office.
Vous pouvez également vous servir de WebI comme fournisseur de données pour des applications générant des Web services.


WebI sur appareil mobile
Pour plus de détails sur la façon de concevoir ou d’adapter à un support mobile votre rapport WebI, vous pouvez vous référer à notre précédent article sur SAP BI mobile.
IL est également possible d’inclure des analyses géographiques dans SAP BusinessObjects Mobile.

Les sources de données de l’outil

Avec Web Intelligence, vous allez pouvoir créer des rapports à partir de nombreuses sources de données différentes

  • SAP BW : Vous pourrez exploiter vos données avec des requêtes BEx (pour ne pas mantenir d’univers BO) afin de profiter des performances de la couche BICS
  • SAP ECC : Vous pouvez désormais exploiter directement vos données de l’ERP sans SAP BW, avec un univers BO (.unx) s’appuyant sur des infosets, des modules fonctions ou des requêtes SAP. Vos données seront alors disponibles en temps réel
  • Sources non SAP : Vos données provenant de sources non SAP sont intégrés avec un univers BO (Unx). Cet univers intègre plus de fonctionnalités. Ils ont notamment l’avantage de pouvoir combiner dans un même rapport WebI, les données de différentes sources.

Futures évolutions de Web intelligence

La version 4 avait déjà apporté son lot de nouveautés et d’amélioration, avec

  • une nouvelle interface
  • une meilleure intégration avec SAP BW
  • l’enrichissement du choix de graphiques

L’arrivée de la version SAP BI 4.1 ne nous laissera pas en reste : faculté de pouvoir figer une ou plusieurs colonnes afin, par exemple, de rendre toujours visibles les en-têtes sur des rapports de taille importantes (comme dans Excel).

Côté mobilité, nous pourrons avoir directement (en mode design) le rendu que le rapport donne sur un appareil mobile.

Les performances seront améliorées, notamment pour des rapports WebI sur SAP HANA, puisque le query stripping et la parallélisation des requêtes seront disponibles.

Découvrez SAP BI4 en vidéo

Pour faciliter votre future prise de décision, Censio vous propose une petite video de SAP BusinessObjects BI4.
La suite comprend des outils pour couvrir du reporting opérationnel à la datavisualization.
Voici la vidéo de SAP BI 4.2.

Web intelligence, un outil simple au service de l’utilisateur

Sa facilité d’utilisation, son intégration avec de multiples sources de données ou encore ses nombreuses possibilités de reporting font certainement de cet outil le plus complet de la suite BI4. Il vous permettra de couvrir une part importante de vos besoins de reporting. Cependant, sur certaines problématiques, il pourrait avoir besoin d’être complété par d’autres outils de la suite.

Questions/Réponses

Je souhaite pouvoir diffuser automatiquement mes rapports, est-ce possible ?

Oui. Vous pouvez pousser périodiquement la diffusion des rapports à vos utilisateurs. Vous pouvez également filtrer le contenu de la diffusion de chaque rapport en fonction des destinataires (par exemple filtrer sur la France pour un responsable France).

WebI a une mauvaise réputation pour ses performances sur des données BW, est-ce vrai ?

Si vous l’utilisez pour ce qu’il n’est pas, oui ! Pour l’analyse avancée de données à des niveaux de détail fins et pour des volumes importants, privilégiez Analysis.

Pour optimiser vos performances, pensez également à utiliser le query stripping : vous éviterez ainsi de ramener des lignes dont vous n’avez pas besoin.

La création de rapports est certes simple et peut-être faite par les utilisateurs, mais je souhaite garder le contrôle de l’information diffusée : puis-je le faire ?

Oui. L’ensemble des options de WebI sont paramétrable pour chaque utilisateur. Vous pouvez donc définir si l’utilisateur a le droit de créer, visualiser ou encore diffuser des rapports.

Je souhaite intégrer la mobilité, dois-je à redévelopper mes rapports WebI ?

La plupart des fonctionnalités de WebI sont supportées par la mobilité, mais il faut repenser la conception du rapport pour l’adapter sur un appareil mobile. Par ailleurs, pour le développeur, il faut respecter des formules souvent propres à la mobilité pour que le rendu puisse être visible sur le support mobile.

Laisser un commentaire